dimanche, 25 juillet, 2021
AccueilÉconomiePolitiqueUn vol direct entre Israël et l'Algérie remet en question "l'anti-normalisation" d'Alger

Un vol direct entre Israël et l’Algérie remet en question « l’anti-normalisation » d’Alger

La nouvelle d’un vol direct entre l’Algérie et Israël devient virale à un moment où Alger continue de critiquer avec véhémence la décision du Maroc de rétablir ses liens avec Tel Aviv.

Les médias et les journalistes israéliens ont beaucoup parlé d’un vol direct entre Israël et l’Algérie.

Le média israélien Yediot Aharonot a été le premier à rapporter la nouvelle, soulignant que le vol israélien avait fait une escale à l’aéroport Houari Boumediene.

Les médias israéliens ont célébré l’événement rapporté, le décrivant comme le premier du genre.

«Un avion de l’armée de l’air brésilienne transportant une délégation brésilienne de haut niveau qui s’est rendue en Israël,

atterri à l’aéroport international Houari Boumediene d’Algeri, pour la première fois de l’histoire, depuis Israël! Journaliste israélien Simon Araan a écrit sur son Twitter.

Le journaliste a également exprimé l’espoir de voir l’Algérie adhérer aux accords d’Abraham, les accords de «normalisation» négociés par les États-Unis entre Israël et les pays arabes.

«Nous espérons que l’Algérie rejoindra le cercle de paix avec Israël et que nous verrons des vols directs entre les deux pays», a-t-il déclaré.

Lire aussi: L’Algérie recourt à l’antisémitisme pour attaquer le rapprochement Maroc-Israël

Le journaliste a également rappelé que son pays a déjà lancé des vols directs avec les Emirats Arabes Unis et Bahreïn et espère ouvrir prochainement une ligne de vol direct avec le Maroc.

Le Maroc fait partie des pays qui ont annoncé publiquement l’établissement de liens avec Israël.

Les deux pays ont convenu d’établir des liens le 10 décembre, s’engageant à coopérer dans différents domaines, notamment le commerce et le tourisme.

Depuis que le Maroc a annoncé le rapprochement avec Israël, le gouvernement et les médias algériens ont intensifié leurs campagnes de dénigrement contre Rabat.

La propagande anti-marocaine est une caractéristique déterminante du discours politique algérien. Cette fois, cependant, le régime algérien semble avoir embrassé l’antisémitisme pour dénoncer l’accord «dangereux» entre Rabat et Tel-Aviv.

Le ministre algérien de la Communication et porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, attaqué Le Maroc et Israël en affirmant que leur rapprochement est une «menace» pour la région MENA.

Le Premier ministre algérien Abdelaziz Djerad a fait écho à des sentiments similaires en décembre. «L’entité sioniste est arrivée», a-t-il dit en réaction à la nouvelle de l’accord Maroc-Israël.

Nasser Boukadoum, le ministre algérien des Affaires étrangères a placé la barre encore plus haut. L’Algérie, a-t-il commenté au lendemain de l’accord Rabat-Tel Aviv, n’a jamais été «ébranlée par le colonialisme et ne sera pas ébranlée par les sionistes et quiconque s’alliera avec eux».

L’atterrissage signalé du vol israélien dans le principal aéroport d’Algérie contraste fortement avec les commentaires anti-normalisation constants du régime algérien.

Ni le gouvernement algérien ni les médias officiels du pays n’ont commenté les informations concernant l’atterrissage de l’avion israélien.

Certains médias algériens ont réfuté l’information, la qualifiant de fake news.

Algérie Patriotique cité une source anonyme et «autorisée» affirmant que tout cela est un «pur mensonge».

Le média a également affirmé que les informations faisaient partie d’une «campagne de guerre» contre le pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

AUTRES ARTICLES